B1.Lecture

 La lecture est une voie d’accès au verbe, elle est aussi un accès à la « voix » d’un autre, celle du livre.

 

 

Carol PADDEN et Claire RAMSEY (2005). La langue des signes américaine (ASL) et l’aptitude des enfants sourds à la lecture. In : C. Transler, J. Leybaert et J.E. Gombert. L’acquisition du langage par l’enfant sourd : les signes, l’oral et l’écrit. Solal éditeur, Marseille.

Carol PADDEN et Claire RAMSEY (2005). L’ASL et l’aptitude des enfants sourds à la lecture

 

Catherine Transler (2005). Comment l’enfant sourd développe puis utilise le principe du B-A/ba/. C. In : Transler, J. Leybaert et J.E. Gombert. L’acquisition du langage par l’enfant sourd : les signes, l’oral et l’écrit. Solal éditeur, Marseille.

Il existe ainsi des corrélations étroites entre les capacités en lecture labiale, les habiletés orales et le niveau de lecture, indépendamment des niveaux de récupération auditive chez les sourds profonds. Page 256.

Catherine TRANSLER (2005). Comment l’enfant sourd développe puis utilise le principe du B-A.ba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.