2.Etudes

Cette rubrique présente des extraits d’ouvrages et études scientifiques.

 

 

Mohamed Amine BENJELLOUN (2007). L’implant cochléaire chez l’enfant : pratiques actuelles et problématique éthique. Thèse de doctorat en médecine. Sous la direction de Pierre Le Coz.

Quel impact des TIC sur le psychisme humain ?

http://www.aminebenjelloun.ma/2010/11/conference-sur-la-difference.html

 

Cyril COURTIN (2007). Introduction. L’enfant sourd en développement. Pour une approche globale de son éducation. In : « Comment peut-on être sourd ? », Cyril COURITN. Enfance, Vol. 59, N°3, 212-219.

Bien sûr, l’implant en lui-même est insuffisant, il faut y ajouter une vaste rééducation pour que l’enfant puisse comprendre ce qu’il perçoit.

Dans la plupart des études les évaluations sont faites en situation artificielle de silence.

Les performances en situations plus naturelle de bruit sont alors objectivement moindres (voir les travaux du GRAEC, dirigé par le Pr Lorenzi, Université Paris V).

 

Jean DAGRON (2008). « Les silencieux. Chroniques de vingt ans de médecine avec les Sourds ». Paris : Editions Presse Pluriel.

Implant cochléaire des enfants: écoutons les sourds

Jean DAGRON (2008). Les silencieux. Chroniques de vingt ans de médecine avec les Sourds

Jean Dagron (2011). Un dépistage ultra précoce. Empan, n°83

 

 

 

L. Distinguin, M. Blanchard, I. Rouillon, M. Parodi, N. Loundon (2018). Réimplantation cochléaire chez l’enfant : efficacité des algorithmes décisionnels
pages 235-239

 

 

 

Michael DORMAN (2014). « Comment entend-on avec un implant auditif ? »

http://www.medisite.fr/a-la-une-video-comment-entend-on-avec-un-implant-auditif.628294.2035.html?xtor=EPR-26-628649[Medisite-A-la-Une]-20140530

 

 

Benoît DRION (2006). « La traversée du miroir ». Dans : Ethique et implant cochléaire. Que faut-il réparer ? Jean Griot et Laurence Meurant (éds.). Presses Universitaires de Namur. Transhumances VII. Naumur.

Benoît DRION (2006). La traversée du miroir

http://bdrion.over-blog.net/article-4612826.html

 

Colette DUBUISSON et Christiane GRIMARD (2006). « La surdité vue de près ». Québec : Presses Universitaires du Québec (PUQ), collection « Santé et société ».

Colette DUBUISSON et Christiane GRIMARD (2006). La surdité vue de près

 

Annie DUMONT (1996). « Implant cochléaire, surdité et langage ». Paris, Bruxelles : De Boeck Université.

L’implant cochléaire délivre-t-il un codage pertinent permettant un véritable traitement linguistique ? Page 143.

 

Dominique FOLSCHEID (2006). Un implant paradigmatique. Dans : Ethique et implant cochléaire. Que faut-il réparer ? Jean Griot et Laurence Meurant (éds.). Presses Universitaires de Namur. Transhumances VII. Naumur.

(…) il y a deux manières différentes d’entendre l’alternative entre le « dehors » et le « dedans » du corps. Page 63.

 

 

André MEYNARD (2008). « Surdité, l’urgence d’un autre regard. Pour un véritable accueil des enfants Sourds ». Toulouse : Editions ERES, collection « Trames »

André MEYNARD (2008). Surdité, l’urgence d’un autre regard

 

Dominique SEBAN-LEFEBVRE et Christine TOFFIN (2008). « L’enfant qui n’entend pas. La surdité, un handicap invisible ». Paris : Belin, collection « Naître, grandir, devenir ».

 Dominique SEBAN-LEFEBVRE et Christine TOFFIN (2008). L’enfant qui n’entend pas

 

Philippe SERO-GUILLAUME (2012). « Langue des signes, surdité et accès au langage ». Paris : Editions du Papyrus.

Philippe SERO-GUILLAUME (2012). Langue des signes, surdité et accès au langage

 

Yvette THOUA (2006). Etre sourd ou ne pas l’être. Dans : Ethique et implant cochléaire. Que faut-il réparer ? Jean Griot et Laurence Meurant (éds.). Presses Universitaires de Namur. Transhumances VII. Naumur.

Yvette THOUA (2006). Etre sourd ou ne pas l’être

 

 

Shirley VINTER (1992). « Mise en place des éléments prosodiques dans le langage émergent de l’enfant sourd (soutenance de thèse : rôle des stimulations acoustiques et des interactions sociales) ». Rééducation orthophonique, revue de l’ARPLOEV, Paris, sept. 1992, n°171.

Shirley VINTER (1992). Mise en place des éléments prosodiques dans le langage émergent de l’enfant sourd

 

Benoît VIROLE (2009). « Surdité et sciences humaines ». Paris : L’Harmattan, questions contemporaines.

 Benoît VIROLE (2009). Surdité et sciences humaines

 

Benoit VIROLE et Annette GOROUBEN (2004). Le bilinguisme précoce chez l’enfant sourd. Définitions, fondements théoriques et perspectives de recherches. In : « Bilinguisme aujourd’hui et demain », Annette GOROUBEN et Benoît VIROLE. Acte de la journée d’étude et de recherches sur la surdité, organisée par le Groupe d’Etudes et de Recherches sur la Surdité, novembre 2003, Paris : Editions du CTNERHI.

Dans la plupart des cas, la réhabilitation par les aides auditives (prothèses ou implants) améliore de façon importante la perception auditive, surtout si l’enfant présente une réserve cochléaire suffisante (DAS) et si la surdité est acquise après une période normo-audition. Cependant, cette réhabilitation prothétique est très souvent insuffisante pour permettre un développement spontané du langage oral sur une base audiophonologique fonctionnelle, et ceci d’autant plus que la surdité est profonde. Page 89.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.